RETOUR   page menu


    Le fonds J
de tout un peu...
parchemin-lettres-Campagnac-casino-Solsac-Pénitents Bleus-tramways-Firmi


 campagnac

Le cadre de classement J des archives départementales est celui des archives privées, des entrées par achats, dépôts, dons ou legs. Ce seul libellé indique tout à la fois la diversité des ressources, leur richesse, mais aussi l'hétérogénéité de la série. Nous avons parcouru la quasi-totalité des inventaires de cette série J. Nous y avons croisé par exemple le duc Decazes, un neveu, le baron Decazes, un parchemin, des lettres diverses, François Cabrol, Adolphe Boisse ou les tramways de Rodez et les pénitents bleus de Villefranche ! Nous allons reprendre ici des éléments de cet inventaire, de vraies pépites à rapprocher bien sûr des textes liés du site.

 




un parchemin !

parchemin

 J23

Il ne manque que la boîte en plomb dans laquelle il a vécu, caché de tous, derrière la fameuse plaque en fonte du viaduc ! Son histoire, présentée par ailleurs, page des menus (clic sur le bouquet ou sur l'image ci-contre) ne sera donc pas reprise ici. Son but était de nommer François Cabrol le viaduc de l'Ady, le pont Malakoff,  but non atteint !

 < clic

 


des lettres

campagnacJ 465

Ce recueil, 272 pages,  contient copie des courriers de l'ingénieur en chef des mines ayant compétence sur le département de l'Aveyron et écrits de novembre 1814 à février 1822. Il n'y a donc pas trace du duc ! Mais on pourra lire les difficultés du titulaire du poste face aux exploitations illicites ou clandestines, non en règle avec la loi minière récente de 1810. L'ingénieur souligne, en février 1815, feuillets 15 16 et 17, à son chef de service l'importance du fait en Aveyron et la difficulté de faire appliquer la loi. Il y a de nombreuses oppositions. Les communications très difficiles sont un frein, tout comme l'étendue administrative sur plusieurs départements de sa mission…

 

 

des rapports, Campagnac

campagnac

J 494-J 495

correspondance baron Decazes

Il s'agit ici des rapports aux administrateurs de la Compagnie de Campagnac. Cette compagnie, présente dans la vallée de l'Enne, à Cransac fut constituée par réunion des concessions de Lavergne et Mazel. Le frère du duc Elie Decazes, le préfet Joseph Decazes, était à l'origine de ces concessions, venu dès 1830 très discrètement en appui de son frère duc présent dans la vallée voisine. Les rapports couvrent la période 1876-1896 avec des lacunes. Nous avons relevé en 1879 le décès de l'administrateur M. de Carbonel, remplacé au Conseil par son neveu. En 1891, on baptisera Decazes un puits nouvellement ouvert. Il y a donc dans cette vallée de l'Enne un Decazes bien présent, en l'occurrence un neveu du duc Elie, et plus précisément un fils de Joseph. Ce baron Decazes, député, était à cette époque président du Conseil d'Administration de la Compagnie de Campagnac. Il existe des cartes postales diverses de ce puits Decazes.

 

campagnac< clic

campagnac


campaganc< clic

extrait, rapport 1892, puits Decazes (baron Decazes, fils de Joseph et neveu du duc Elie Decazes)

 




Afin de donner un attrait supplémentaire à la vallée de l'Enne, un casino va ouvrir à Cransac. Un rapport détaille l'intérêt de la création projetée. Mais l'accueil à ce projet de Casino n'est pas particulièrement enthousiaste ! Voici une lettre, extraits, 7 janvier 1896, du Directeur Seibel au baron Decazes, Président de la Compagnie. L'humour n'est pas absent !

 

 


seibel


    Mon cher Président,

…Mon voisin l'aimable Propriétaire-Directeur-gérant de l'Etablissement des Eaux Minérales de Cransac a reconnu  que ses buveurs manquaient de distractions et il s'est fourré dans la  tête de leur offrir un casino. Comme il est entêté comme une mule Cransac sera bon gré malgré (sic ! ) doté d'un casino. Cela ne me gênerait pas plus que cela, ce Casino de malheur, s'il ne devait être édifié en face de la pharmacie dans la cour où prennent jour la cuisine et ma chambre. Depuis des mois je bataille pour détourner le sieur Roques de son projet mais c'est peine perdue…

 

seibel< clic

 

…Il veut ajouter à ses nombreux titres de Propriétaire gérant directeur celui de Directeur du Casino de Cransac. Il y a de ces douces folies qui sont irréductibles…

La demande au Président est d'acheter un terrain pour bloquer la construction de ce Casino…

 

Une lettre d'Adolphe Boisse député au baron Decazes, son collègue député, écrite le 22 mars 1871 figure au dossier. C'est une demande sûrement familière à tous les députés, en l'occurrence un tabac pour la dame C…Le baron Decazes était membre de la commission d'attribution.

 On pourra également lire dans ce dossier le discours du curé de Cransac bénissant le puits Ste Barbe.

 

Solsac

solsacJ 883

 
Ce recueil à la présentation assez peu administrative ( ! ) donne par ordre alphabétique la liste des mineurs présents à Solsac : nom, date d'entrée, fonction, numéros des livrets de travail, fonctions précises et résidence. La période couverte est 1850-1878.

< clic




solsac 

 

 

Pénitents bleus

 

          penitent                                    


8J9 Fonds Ancourt

 

Parmi les pièces présentes dans ce fonds particulier d'un villefranchois, on relève un dossier de documents relatifs à la vente de la Chapelle des pénitents bleus de Villefranche-de-Rouergue, fin 18 ème siècle. Il n' y a rien de précis à rapprocher de notre Route du Fer…

 

  26J51 Fonds Trésières

Joseph-MarieTrésières fut trésorier (sans jeu de mots ! ) de la confrérie. Dans ce dossier figurent de nombreuses affiches de présentation annuelle des dignitaires. La première de la collection est datée de 1826, et la dernière est de 1868. Mais pourquoi donc celles de la période 1827 à 1830 sont-elles absentes ? Le duc Decazes sera-t-il toujours faussement absent ? On sait qu'il fut prieur en 1827, mais l'affiche est encore à découvrir....

Celle de 1826 permet de repérer le comte Fraissinous et le comte Ricard, tous deux Pairs de France, comme le duc. Le préfet comte d'Arros et Madame sont présents. Dans les suivantes, on note Madame Senez (1838), MM. de Seraincourt et D'Hennezel (1839), les trois pré-cités le seront  également en 1840. En 1843 Madame Senez et de Lassalle sont Maîtresses de cérémonies. La comtesse de Seraincourt est Prieure en 1847, le comte étant Grand Maître. M. Senez est toujours présent en 1849, 1850 et 1851. M. Cousin, ingénieur du Grand Central figure en 1854, et son épouse l'année suivante. Deux filles Senez figurent en 1863. Nous avons par ailleurs développé sur ce site cet intérêt pour la confrérie de personalités diverses, trouvant évidemment là une position sociale reconnue. 

Un clic sur le Secrétariat ci-dessus vous propose la page spéciale Pénitent

Une urgence ? penitent

 penitent


< clic

L'affiche de 1826 présente les officiers de la confrérie des Pénitents Bleus de Villefranche. Le comte Ricard, Pair de France, et donc collègue du duc Decazes au Luxembourg est sûrement celui qui lui proposera de devenir Prieur l'année suivante...









Tramways

 2J 104 Fonds Siman

clic > giros loucheur

 

Deux documents intéressants dans ce fonds, dont la carte du projet Giros et Loucheur. Ce projet présenté par ailleurs (ici) est un des projets de tramways départementaux en Aveyron. Largement étudiés et discutés des décennies durant on sait que tous ces projets n'eurent pas de suite. Celui-ci date de 1908. La carte n'oublie pas de mentionner la voie minière de Decazeville à Marcillac. Deux réseaux de tramways électriques sont proposés par MM. Giros et Loucheur.

tramway rodez



Une autre pièce du fonds concerne le patrimoine industriel. Il s'agit du catalogue de la vente des avoirs du tramway de Rodez, qui termine sa courte vie en 1922. Cette vente sera effectuée après l'exposition des matériels à la gare du tramway, du 15 janvier au 10 mars 1922 ; le catalogue présente la liste détaillée des matériels roulants ainsi que la liste des rondelles, courroies et autres consommables…


Le projet du tramway de Rodez est présenté en page patrimoine, ici.









échos de Firmi

malvezy

50J4 fonds Balsa de Firmi

Monsieur Balsa demalvezy Firmy (Balza de Firmy) habite Toulouse. Monsieur Malvezy, qui réside sur place, s'occupe de gérer ses nombreuses propriétés. Dans ce fonds très important de lettres et correspondances diverses on retrouve autour des années 1830 les préoccupations quotidiennes du régisseur. Certaines sont très anecdotiques, trouver un vigneron, encaisser les fermages, mais il en est d'autres qui nous font partager le vécu "industriel" de l'époque. 


firmi

Cette évocation de la famille Balza donne l'occasion de rappeler un cousinage éloigné avec Honoré de Balzac* qui fut à Vendôme, voir Ici,  écolier des Oratoriens, quelques années après les frères Decazes. Le château de Firmi dont parle Monsieur Malvezy ci-dessous est celui-ci. Il a disparu à jamais de la planète, subissant  un sort similaire à celui de Lassalle, sacrifié comme lui pour les besoins de houille...


^clic

Vous avez remarqué ? La réunion de famille au bas de la tour ronde...

* voir Jean-Louis DEGA, L'origine commune des Balzac de Firmy et d'Honoré de Balzac, Revue du Rouergue 52, 1997


Extraits choisis

3 novembre 1829

orthographe respectéemalvezy
...Votre chateau a été encom
bré ces jours-ci de visiteurs de mines. Mr le Duc Decazes, conte d'Argout et Human père et fils y ont passé une 15e de jours. Leurs forges vont dit-on fort bien, mais les bois des environs de firmy ont grandement souffert de leurs feux ; Il y a beaucoup de plaignants et le nombre en grossit tous les jours...


22 août 1830
Une relance pour Cabrol dont le loyer n'est pas payé, 800 fr...M. Malvezy évoque l'embrasement de la charbonnière de l'Estrusie, fermée pour toujours dit-on ! M. Manheric fils  a voulu affermer sa mine à la compagnie, mais au moment oû il a cru palper les écus, les premiers acquéreurs ont fait opposition à la concession...

28 octobre 1831

malvezy...La compagnie Decazes raffine tous les jours des quantités énormes de fer. Les uns disent qu'il est de très bonne qualité, les autres qu'il est fort médiocre. Les forgerons du pays ne connaissent pas encore trop la façon de le travailler...


28 octobre 1831

...Monsieur de Lassalle devrait être en mesure de payer, car il a trouvé une douzaine de mille francs dans la succession de son frère décédé il y a environ un mois....Monsieur Cabrol a payé tout son loyer....


7 mars 1832

écrite depuis le château de Lassalle,

...Monsieur de Lassalle se met en disposition de payer...Le régisseur est au château pour passer un acte de vente d'une partie du domaine de Solacroup.

28 octobre 1832

Les relations des propriétaires avec la compagnie et donc son directeur Cabrol ne sont pas toujours faciles.

malvezy


...après s'être fortement emporté, selon sa noble coutume....


...et je suis bien décidé à lui envoyer du papier marqué s'il ne me donne une réponse satisfaisante...


< clic



9 juillet 1833

malvezy

...on parlait beaucoup de la destitution de Mr Cabrol de sa place de directeur....
cette nouvelle est confirmée.



                  
RETOUR   page menu
                   

Document made with KompoZer